Une Journée Mondiale de Prière fort sympathique

L’Eglise Protestante Française de Beyrouth a participé comme chaque année à la Journée Mondiale de Prière par une célébration œcuménique en ses locaux du Collège protestant, le dimanche 9 mars.

logo JMP

Le logo des JMP

Les JMP (World Day of Prayer) trouvent leur origine en Amérique du nord au milieu du 19e siècle dans les milieux protestants presbytériens. C’est un mouvement de prière  initié par des femmes désireuses de partager leur espérance chrétienne et leur ouverture missionnaire sur le monde. Après quelques décennies entre femmes protestantes, le souci de manifester l’unité chrétienne s’est fait sentir. A partir de 1900 le mouvement prend une dimension clairement œcuménique. Depuis la fin de la première guerre mondiale jusqu’à nos jours, les JMP proposent aux femmes du monde entier, de découvrir les femmes d’un pays particulier. Plus de 170 nations participent à l’événement annuel toujours situé dans la première semaine de mars. Il faut préciser que les hommes sont les bienvenus aux célébrations !

ruisseaux

« Les ruisseaux dans le désert »
Farid Fadel, peintre Égyptien

Cette année ce fut au tour des femmes Égyptiennes de nous conduire dans une liturgie axée sur le thème : « Des ruisseaux dans le désert ».

Service particulièrement riche en émotion dans le contexte d’instabilité politique et de violence à l’encontre des chrétiens qui caractérise l’Egypte depuis deux ans.

L’Eglise protestante Française, après avoir participé dans la semaine au service organisé à la Faculté protestante de théologie, a eu le privilège et la joie d’accueillir un habitué des rendez-vous œcuméniques, en la personne du Père grec catholique, Gabriel Hachem, professeur de théologie systématique à l’université du Saint-Esprit et directeur du département Foi et Unité des Eglises du Moyen-Orient.

Hachem Lacoste

Un poignée de mains oecuménique et fraternelle entre le pasteur Lacoste et le Père Hachem

Au cours d’une homélie pleine de talent et d’inspiration, portant sur la rencontre de Jésus avec la femme Samaritaine (évangile de Jean 4), le Père Hachem nous a exhortés à la rencontre, nous appelant à laisser l’eau du Christ vivifier nos vies et nos communautés.La collecte réunie ce dimanche a été entièrement affectée, comme les années précédentes, au centre des personnes handicapées de Deir El Qamar.

Print Friendly, PDF & Email

A propos Pierre Lacoste

Pasteur de l'Eglise Protestante Française de Beyrouth depuis juillet 2013
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*