« L’impensable s’est produit ! » (Méditation d’Esaïe 11, 1-9)

Le diamant d’Esaïe
Ce passage est l’un des plus célèbres du livre du prophète Esaïe ; c’est un des très beaux diamants de la Bible.
Le prophète nous annonce de la venue d’un monde nouveau; il nous parle d’espérance au cœur d’un monde abattu, tel un vieux tronc pourri. Quand tout semble mort, définitivement perdu, il peut alors se produire l’impensable, l’inespéré. Aussi inattendu qu’une repousse sur une souche à terre.
Apparences trompeuses
J’avais un jour mis en terre une plante grimpante et j’avais placé à son côté un tuteur pour lui permettre de se développer ; la plante est morte et c’est le tuteur qui s’est mis à bourgeonner !
Dieu prépare un avenir que nous n’arrivons pas à imaginer, qui dépasse nos visions et nos prévisions.
Il promet premièrement l’émergence d’un juge plein de sagesse, plein de l’Esprit du Seigneur.
Il ne cherchera pas le pouvoir pour le pouvoir, il mettra son pouvoir au service des responsabilités qui lui incombent, ce que devrait normalement faire tout homme d’Etat.
Celui-là aura le souci de la justice autrement dit, le souci des pauvres. Les pauvres restent les plus authentiques témoins de l’injustice.
La puissance des mots
Sa seule arme sera la parole (4-5). Regardez le langage utilisé : discernement, conseil, connaissance. Le juge nouveau adoptera un langage de vérité pour promulguer la justice ; le souffle de ses lèvres abattra le méchant (c’est-à-dire celui qui prospère sur le mensonge faisant de l’injustice un projet de vie au détriment des plus fragiles).
Nous pensons bien sûr à Jésus-Christ, Messie de Dieu pour le salut des hommes qui renonce à l’usage de la force et proclame un Royaume où les règles sont inversées.
Le choc des images
C’est ce monde-là qu’Esaïe nous décrit dans les versets 6-9 : « Le loup dormira avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le Lion avec le bœuf, la vache avec l’ourse, etc. »
Ces images nous présentent un monde totalement retourné (converti). Un monde aux antipodes du nôtre où l’homme est un loup pour l’homme. Chez nous, c’est plutôt la loi de la jungle!
Imaginez une seconde ce qui va suivre:
Patrons et employés réconciliés
Vieux et jeunes regardant dans la même direction
Conservateurs et progressistes servant un même projet politique
Palestiniens et Israéliens vivant en paix sur la même terre
Musulmans et chrétiens s’embrassant comme des frères,
Adeptes de la musique baroque s’émerveillant avec les fans de Bruce Springteen (du dernier album du « Boss »!) Imaginez-vous ce monde-là ?
Le monde des différences apaisées
Attention ! Il n’est pas demandé au vieux loup solitaire de devenir le mouton d’un troupeau, ni à l’enfant de devenir dangereux comme une vipère.
Dans le monde qui vient, chacun reste profondément ce qu’il est : un mouton, un mouton. ; un loup, un loup.
Dieu ne veut pas reconstruire une humanité où les différences auraient disparu, un monde de végétariens sans caractère.
De même l’agneau ne va plus être le gentil suiveur qui a peur de tout. Mais par sa douceur et sa capacité à faire confiance, il va désarmer la violence du prédateur.
Dans le monde nouveau la force sera (sou) mise au service du faible et la douceur au service du fort et les deux en seront mutuellement transformés.
Notre Dieu est un Homme, pas un surhomme !
Jésus-Christ est cet homme nouveau selon le cœur de Dieu. Il n’était pas un « gentil messie ». Il n’était pas doux comme un agneau et d’accord avec tout le monde.
Il est l’Homme avec un grand H, plein du Saint Esprit, en qui l’amour et la vérité, la justice et le pardon, la patience et la colère, la faiblesse et la force, le découragement et la détermination cohabitaient sans produire de culpabilité et d’inhibition mais au service d’une seule cause, le salut du monde et la gloire de Dieu.
Frères et sœurs, le monde qui vient est en marche ! Jésus l’a inauguré lors de sa venue. À chaque fois que je renonce à juger mon frère pour lui donner une nouvelle chance, je participe à l’émergence du monde nouveau. À chaque fois que je choisis l’humanité selon Christ, je fais avancer le Royaume de Dieu.
Veux-tu que le monde change? Commence par changer toi-même ! Convertis-toi à la parole de justice et d’amour témoin fragile et vivant de Jésus-Christ !
Que la semence de cette parole développe dans nos vies et dans nos Eglises la vie selon le cœur de Dieu. Amen !

Print Friendly, PDF & Email

A propos Pierre Lacoste

Pasteur de l’Eglise Protestante Française de Beyrouth depuis juillet 2013

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*