« Jésus l’extra-terrestre »

sacrefamille1Marie dort. Joseph, blotti dans un coin, regarde la créature emmaillotée dans la mangeoire dont, quelques heures auparavant, il n’a pas osé assister à la naissance.

Que sera cet enfant ? Il a été conçu par l’Esprit de Dieu, entité  non humaine. S’il en croit l’ange, c’est le Sauveur du  monde qui dort dans la paille sous ses yeux. De quels pouvoirs est-il doté ? Combien de bras a-t-il ? Respire-t-il par des bronches? Son sang est-il acide ?  Communique-t-il  par des sons ? Il remue, il pleure… Le bébé possède donc un appareil respiratoire comme celui des humains et il doit bien métaboliser l’air de la planète. Joseph  n’est qu’en partie soulagé.  De quoi se nourrira-t-il ? Bethléem ne dispose sûrement pas de denrées rares, difficile de proposer à l’enfant autre chose que des hydrates de carbone ou des polypeptides, tout au plus. S’il est celui dont parle Esaïe, de la crème et du miel feront l’affaire.

Marie dort.  Que faire ? Il décide d’ouvrir un peu la couverture, non sans précaution. A quoi s’exposera Joseph en le regardant dans les yeux ? Sera-t-il fulguré, subjugué, anéanti ? Une créature … tout à fait humaine. Certes, Joseph peine à retrouver, dans ce  visage  candide  qui  lui  sourit, ses propres traits.  Certes,  cet  enfant grandira, défera les lois de la nature,fera s’ébranler la fatalité de la condition humaine, son règne ne sera pas de ce monde.

Mais pour l’heure, les pupilles du  nourrisson se dilatent  et errent dans les ombres comme tous les bébés de cette planète. L’humanité de cet extraterrestre s’éveille. Il ouvre sa bouche, baille, puis s’endort.

Diego Moreno (article paru dans Le Riou, journal de l’EEL de Cannes)

Print Friendly, PDF & Email

A propos Pierre Lacoste

Pasteur de l’Eglise Protestante Française de Beyrouth depuis juillet 2013

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*