Colloque « Parole de Dieu, violences des hommes », Beyrouth, 17-19 mai 2017

Organisé par l’Eglise protestante Française et la Fondation des Cèdres

 

 

COMMUNIQUÉ

Les relations entre religions et violences sont d’une actualité dramatique. Scrutées par le monde académique, disséquées par les médias et suivies minutieusement par les Etats, elles laissent pourtant les sociétés civiles toujours aussi désemparées. Le projet du colloque « Parole de Dieu, violences des hommes » est d’ouvrir de nouvelles perspectives sur ces relations. Son ambition est de prendre de la hauteur pour mieux connaître, interpréter et combattre les violences de certains mouvements politiques, sociaux ou religieux, que ceux-ci justifient et alimentent par des références religieuses.

Il s’agit avant tout d’offrir au plus large public une expérience vivante. Montrer au public non universitaire que le travail académique ne se réduit pas à la seule érudition, mais qu’il peut nourrir un débat constructif car rationnel, sans préjugés ni partis pris. L’événement contribuera à faire comprendre, en particulier au public jeune, que si cette violence existe et perdure depuis la nuit des temps, il est possible de la penser à partir de données concrètes et au moyen de la raison, et qu’il existe des moyens de la défaire, tout cela… pacifiquement.

Connaître et interpréter pour mieux lutter contre la violence : croiser les interprétations du christianisme et de l’islam, mêler les approches de disciplines des sciences humaines rarement convoquées sur ce thème, faire dialoguer des spécialistes et des praticiens engagés, sur la base de « cas de discours » diversifiés et rarement rassemblés, voilà les contributions originales de l’événement « Parole de Dieu, Violences des hommes ».

Partir de « cas de discours » concrets : pour comprendre les violences à justification religieuse, il faut partir de « cas de discours » concrets. Les hommes appellent à la violence au nom de la religion dans des textes doctrinaux, des discours politiques, des prédications, des harangues, des slogans, mais aussi dans la poésie, le théâtre, le roman, l’audio-visuel etc.

Interpréter et réinterpréter les discours de violence instrumentalisant les religions : dans le cadre de deux tables rondes thématiques dialoguées, les « cas de discours » sont interprétés par des spécialistes de l’exégèse scripturale (Ancien Testament, Nouveau Testament, Coran), de la socio-politique, de la psychanalyse et de la médiologie.

Associer spécialistes et praticiens : les représentants de cinq ONG engagées dans la lutte contre différentes formes de violence invoquant la religion, exposent les principes qui guident leur action (mémoire, vivre-ensemble, dialogue, témoignage, contre-discours, éducation…) et les mettent en discussion avec les spécialistes.

Les intervenants du colloque appartiennent à des institutions académiques ou des associations de huit pays du Moyen-Orient, d’Egypte, du Maghreb et d’Europe. Cette diversité ouvre une « vue large » qui permet de dégager des questions communes au-delà des clivages traditionnels Orient-Occident ou islam-christianisme.

Programme : Programme colloque FR

Contacts :

Contact : contact@colloquedescedres.org  /Site internet : www.colloquedescedres.org

Twitter : Colloque Des Cèdres (@CDCedres) / Instagram : Colloque Des Cèdres (@colloquedescedres)

Facebook : Colloque Des Cèdres

Print Friendly, PDF & Email

A propos Pierre Lacoste

Pasteur de l'Eglise Protestante Française de Beyrouth depuis juillet 2013
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*