Confirmations à l’EPFB (15.04.2018)

En ce dimanche 15 avril 2018, l’Eglise protestante française de Beyrouth a célébré un grand culte.

Le gâteau des confirmations marqué des textes bibliques choisis par les catéchumènes

Rosa et Nirina, membres des Eglises protestantes FJKM à Madagascar, ont toutes deux confirmé leur baptême en prononçant des paroles d’engagement, très émouvantes, à suivre désormais le chemin de Dieu.

La chorale malgache en grande tenue a fait une entrée solennelle à la suite des confirmantes et du pasteur. Une centaine de personnes s’étaient massées dans la salle de réunion du CPF pour vivre l’événement. Nirina et Rosa ont suivi un parcours catéchétique d’un semestre au cours duquel elles ont pu approfondir leur connaissance de la Bible et débattre de questions relatives à l’engagement chrétien.

Voici les paroles qui scellent aujourd’hui cet engagement :

 

Nirina : « Je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. » (Jérémie 29.11)

Rosa : « Heureux celui à qui la transgression est remise, À qui le péché est pardonné! 2 Heureux l’homme à qui l’Éternel n’impute pas d’iniquité, Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude ! (Psaume 32.1-2)

Nous leur souhaitons un chemin plein de vie et de grâce !

Monsieur Achraf, a réalisé une vidéo de la célébration que nous partageons avec vous :

« Dieu, Allah et Cyrus le Grand» : la Bible, le Coran et nous…

« Il est grand, le Seigneur, hautement loué, redoutable au-dessus de tous les dieux… » (Psaume 95.3)

« Proclame sa grandeur ! » (le Coran, Sourate 111.17)

« Ainsi parle le Seigneur à son messie, à Cyrus, qu’il a pris par la main pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée : À cause de mon serviteur Jacob, d’Israël mon élu, je t’ai appelé par ton nom, je t’ai donné un titre, alors que tu ne me connaissais pas. Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : hors moi, pas de Dieu. Je t’ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas, pour que l’on sache, de l’orient à l’occident, qu’il n’y a rien en dehors de moi. » (Es 45, 1.4-6)

« Sache donc, qu’en vérité, il n’y a point de divinité à part Allah » (Sourate 47,19 – Muhammad)


Une méditation tirée cette fois d’un article que j’ai publié fin octobre dans l’hebdomadaire catholique « Témoignage chrétien ».

Bible et Coran même combat (sanglant) ?

Il existe d’étranges ressemblances sémantiques entre la Bible et le Coran. En islam, l’appel à la prière (qui n’est pas coranique) débute par « Allahou akbar », ce qui signifie « Dieu est le plus grand » et invite les fidèles à confesser qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Dieu (lâ ilaha illa lâh[1]). Les versets de la Bible et du Coran ont été cités plus haut par ordre de ressemblance Le « proclame sa grandeur » du Coran ressemble en effet comme un frère au « El gadol Yahvé !» (Le Seigneur est un grand Dieu !) du Psaume 95.3 et la Sourate 47 au « Je suis le Seigneur et il n’y en a pas d’autre » d’Esaïe 45.6. On dit que les mêmes mots de la Bible et du Coran ne recouvrent pas exactement les mêmes réalités. Mais est-ce si sûr ici ?

Monseigneur Georges Khoder, figure orthodoxe libanaise du dialogue islamo-chrétien au Proche-Orient, explique que cette formule comparative Allahou akbar est un vestige du combat que le prophète Muhammad mena contre le culte des idoles à la Mecque pour faire triompher le monothéisme. La ka’aba[2], avec sa pierre noire, panthéon des croyances préislamiques contenait une foule d’idoles dont celle d’Allah, finalement reconnu comme l’unique et le plus grand de tous les dieux (l’effigie de Marie fut conservée dans un premier temps avant d’être également détruite).

Victoire du monothéisme, qui à l’image du culte de Yahvé, le Dieu d’Israël, s’imposa dans la guerre et le sang (cf. Elie et les prophètes de Baal en 1 Roi 18). Muhammad Elie, même combat ?

Est-il fatal que l’affirmation historique de l’exclusivité de Dieu, en Israël ou dans la Péninsule arabique fasse autant de morts ? Le monothéisme est-il violent par nature ?

Cyrus le Grand : grand comment ?

L’appel adressé en Esaïe 45 par Yahvé au roi Perse Cyrus le Grand, dit symboliquement autre chose du monothéisme. Premièrement, Cyrus n’est pas un homme d’Israël. C’est un Babylonien, un impur. Un homme non éligible à l’onction divine mais que le Dieu de Jacob prend néanmoins par la main. Dieu n’appelle pas un zélé d’Israël à rebâtir le temple de Jérusalem mais un ignorant doublé d’un païen. Cyrus n’est pas catéchisé par les prêtres juifs détenteurs du savoir religieux monothéiste, mais par Dieu lui-même : « Je te donnerai les trésors déposés dans les ténèbres, les richesses dissimulées dans les cachettes et tu sauras que c’est moi le Seigneur. Je t’ai appelé par ton nom. » (45.3).

Sa domination sur les nations est marquée par deux événements rapportés ici : les armes tombent et les portes des villes s’ouvrent (45.1). Inspiré par la parole et par l’Esprit du Dieu UN, Cyrus est grand ! Il déploie un règne sans violence. Après son passage, les portes restent ouvertes. Le Dieu UN est bien celui qui façonne au plus profond des cœurs une vision de l’unité fraternelle, attachant tous les hommes à une histoire et un destin communs. C’est en cela qu’il est grand. Une unité qui sait nommer et mettre en œuvre cet essentiel commun que les Évangiles reconnaîtront en Jésus, le Christ. En lui, Dieu est grand ! Ou pour reprendre la formule paradoxale et un peu galvaudée : en Lui, le Très-haut s’est fait le Très-bas.

Cyrus est un messie qui, au-delà de son histoire particulière [3], annonce un règne de paix fondé sur un monothéisme de tolérance ouvrant les portes sans les forcer,  appelant, incluant sans contrainte, aimant sans exigence. Pas plus que le judaïsme et l’islam, le christianisme historique n’a su se montrer à la hauteur de l’appel reçu.

Mais la parole  nous l’adresse à nouveau. Qu’en ferons-nous ?

 

[1] La première partie de confession de foi musulmane, dite la shahada, : « Il n’y pas d’autre Dieu que Dieu » n’est pas plus inscrite dans le Coran que notre Credo dans la Bible.

[2] Vestige des cultes idolâtres de la Mecque autour duquel aujourd’hui tournent les fidèles en pèlerinage.

[3] La figure de Cyrus le Grand est évidemment utilisée comme une typologie messianique. L’histoire montre qu’il n’a pas seulement fondé son empire sur la tolérance.

Fête de Noël à l’Eglise protestante française de Beyrouth, pour tous ou presque …

Dimanche 18 décembre à 15h00, dans le grand hall du Collège protestant, le pasteur Pierre Lacoste annonçait l’ouverture de la fête de Noël édition 2016. Au programme, concert de la chorale Malgache, chorégraphie de Faniry et Rayan, une histoire de Noël ponctuée de chants traditionnels comme « Minuit chrétien » (dirigé par Fiston) et pour finir la distribution des cadeaux aux enfants (assurée par Wendela). La joie était au rendez-vous pour tous, ou presque…

Le matin même au culte était annoncé le décès de notre frère et ami Luc Dingamoundou, gardien historique du temple et du CPF. Ami et confident de tant de personnes, sa maison était ouverte à celui qui entrait, même sans frapper. La fête peut avoir certain jour un goût amer. Mais Luc n’aurait pas partagé cette réserve. La vie qui vient du Christ ne finit pas pour celui ou celle qui la saisit. Chaque jour vécu dans la foi est un jour de fête. Nous exprimons notre reconnaissance pour le témoignage de notre ami Luc et confions Alex et Stéphanie, ses enfants  à la grâce de notre Seigneur.

Tous ou presque encore… Combien d’amies, travailleuses domestiques au Liban, ont-été retenues au travail dans leur foyer ? Au moins Marie a pu trouver une place à l’hôtellerie ! Elles n’ont pas eu droit à cette place, à ce jour de congés leur permettant de venir se réjouir dans leur Eglise de la naissance du Seigneur. Je vous laisse avec les mots de Gina, l’une d’entre-elle déposés sur notre forum « Whatzapp :

« Bonjour, c’est très joli votre fête de Noël ! Bravo à la chorale Malgache ; je suis tellement contente de les écouter ! Mais je suis aussi très triste parce que je n’ai pas pu participer à la fête avec vous. Alors je regarde la fête sur Youtube et je pleure. Qu’est-ce que c’est joli ! »

« Transfigurations à Dhour Chouwer » (2 octobre 2016)

culte-a-dhour-chouwer

Sous les pins, au calme, nous avons fait monter nos prières à Dieu

« L’Eglise protestante française de Beyrouth est encore entre ciel et terre ce matin. Les célébrations en altitude sont connues pour transfigurer la face des hommes et peut-être du monde ! La communauté s’est en effet déplacée ce dimanche 2 octobre à Dhour Chouwer dans le Mont Liban (1100 m d’altitude) pour un culte et une journée de détente en pleine nature. Merci à Wendela pour une organisation sans faille ! Certains désistements de dernières minutes n’ont pas empêché de réunir près d’une centaine de personnes. Pour l’Eglise et son pasteur, ces femmes travailleuses domestiques au Liban représentent une mission dans la mission. Principalement Malgaches et Africaines, protestantes ou non, elles vivent dans des conditions proches de l’esclavage. Les maisons qu’elles astiquent à longueur de jours sont leurs champs de coton. Six jours sur sept (pour celles qui bénéficient d’un jour off), elles sont corvéables à merci pour un salaire dérisoire. Les cantiques qu’elles font monter vers Dieu dans leur langue maternelle avec une ferveur qui ne peut laisser personne indifférent sont leur Gospel. Si ces excursions bi-annuelles remportent un vif succès, c’est parce qu’elles offrent la possibilité de retrouvailles dominicales avec la dignité humaine. Tel est le message évangélique, il ne change pas nécessairement la condition humaine, il la transfigure, l’illuminant de grâce et d’espérance. Regardez ces visages ! Pierre Lacoste

culte-dhour-chouwer-2

Après le culte et le pique-nique, la danse, la joie !

Nouvelle déclaration de foi EPUDF

couverture_ressources DDFL’Eglise Protestante Unie de France après avoir réalisée l’union entre les Eglises réformées et luthériennes de France en 2014, entreprend aujourd’hui la rédaction d’une nouvelle déclaration de foi. Ce travail engagé aujourd’hui, débouchera sur une adoption lors du synode national l’année du 500e anniversaire de la Réforme en 2017. Il est demandée aux Eglises membres d’entrer dans un parcours théologique et biblique sur la base d’un pré-projet.
L’Eglise protestante de Beyrouth, bien qu’elle ne soit pas membre de l’EPUDF, a pris la décision de s’engager dans ce travail de réflexion à titre d’Eglise sœur et de profiter de l’occasion pour s’interroger sur sa foi. Vous trouverez le document principal en cliquant sur ce lien dossier préparatoire nouvelle declaration de foi et le dossier ressources ici : Ressources EPUDF – Vers une nouvelle Declaration de foi

« Parrainez un enfant réfugié »

S'arrêter ? Ca nous mènerait trop loin

S’arrêter ? Ça nous mènerait trop loin…

Initié l’an dernier par Pierre et Christine Lacoste et mené en partenariat avec AMEL International, l’action de parrainage d’enfants réfugiés en provenance de Syrie est reconduite cette année. Vous trouverez toutes les informations sur cette plaquette de présentation :

plaquette parrainage_2015-2016

Accueillir des familles en Europe, c’est nécessaire, les aider à rester à proximité de leur pays et préparer activement leur retour, c’est indispensable.

Ce programme de parrainage offre la possibilité d’accompagner un enfant dans ses activités périscolaires (aide au devoir, écoute psy, jeux) ou de participer à une prise en charge d’un problème chronique de santé. A vous de choisir…

Appel d’urgence aux protestants du monde entier !

SupremeCouncil

of the Evangelical Community

in  Syria andLebanon

 

 

 

 

 

 

UrgentAppeal

FromtheSupremeCouncil

Of theEvangelicalCommunitvinSvriaandLebanon1

ToalltheEvangelicalandProtestantChurchesandOrganizations

AcrosstheWorld

 

1.We,theleadersof Evangelical and Protestant churches and organizationsaffiliatedtotheSupremeCounciloftheEvangelicalCommunity  inSyriaand Lebanon,havemettogetheratthiscriticaljunctureofourhistoryinorderto reflectonthecurrentsituation,andonthetragiceventsthatourpeopleinIraq, SyriaandLebanonarepassingthrough.  Wearemostconcernedoverthegreat humansufferingandpoliticaldifficuItiesthatourpeopleinthesecountriesare facing.   Wehavedeeplyreflecteduponthisdeterioratingstateofaffairs,and havebeengreatlydisturbedandshockedbytheuglyincidentsofviolencethat innocent civiliansand entire communities, especially Christian, have been subjectedto.

 

2.   Wealsowritetoyouinsolidaritywiththevariousappealsandstatementsthat havebeenissuedbythe·leadersofoursisterEasternChurches,aswellasby someIslamicgroups,concerningtherecentdevelopmentofeventsinIraq;and especiallytheforceddisplacementandmurderouskillingsofindividualsand groups  bytheso-calledIslamicStateinIraqandSyria(ISIS),killingsthat vergeonbeingabonafidegenocide.2

 

  1.  Wearealsomindfulofthecatastrophic consequencesofthebloodyconflict thathasplaguedSyriaforthreeyearsnow.  Wearehorrifiedbytheamountof death,destructionandongoingdisplacementthathasravagedvastsectorsof the  Syrian  society  and  population,  including  Christians,  inall  partsof  the country.

 

 

  1.  Neither  do  we  forget  the  recent  violent  eruptions  and  grave  breaches  of securitythathaveoccurredinLebanon;incidentsthathaveleftalargenumber ofvictims.   Themostseriousoftheseistheongoingviolentconflict inthe townofErsal(north-eastofthecountry).   Thisisnotwithstandingthegrave consequences  ofthehuge  influxofSyrianandIraqirefugeesaswellasthe threattoattackchurchesincertainregions.

 

 

5.  Inviewofallthis,weareissuingthisurgentappealtoinformyouthatthe above-mentionedfactors,amongothers,haverenderedtheexistentialthreat

 

1TheSupremeCouncilisthehighestrepresentative bodyofalltheEvangelicalandProtestant denominationsinSyriaandLebanon.

2Secforexample:thestatementsbytheChaldeanPatriarchSakoofBaghdad(Aug. 7,2014)andthat

ofthemeetingofEasternPatriarchsatDiman,Lebanon(Aug.7,2014);aswellasthoseoftheArab GroupforChristian MuslimDialogue(July23,2014)andtheInternationalCongressofIslamic Scholars(July23,2014).

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

« 

 

 

 

 

 

 

 

facingthefutureofMiddleEasternminorities,aswellasmoderateMuslim majoritiesintheregion,averyrealdanger.

 

6.  Forus,thisisamomentfilledwithaweandfear!  Thuswemovetoannounce a »state  ofemergency »inordertopreservewhatremainsoftheChristian- and  moderate  non-Christian  -presence  inthe  East,and  to  circumvent  its completedemise.

 

 

7.  TheissueofChristianpresenceintheMiddleEasthasgonebeyondthestage ofcallingforequalrightsandprotectionfrompersecution.   Ithasbecomea cry  of  warning  before  further  events  cause  the  annihilation  of  Christian presenceintheMiddleEast.

 

 

8.  Accordingly,andinviewofourawarenessofthedangersofthepresentcrisis, andincompassionwiththesufferingsandtragediesourpeoplesarefacing,we urgeourpartnersinministry,beingtheentirecommunityofEvangelicaland Protestant  Churches  across  the   world,   as  well   as  all  their   social   and humanitarianorganizations,toactassoonaspossibleinorderto:

First:  Quicklyurgegovernmentsanddecisionmakersinyourcountriesto

a)   Raisetheawarenessofalltotheimmanentdangersof thesituation.

b)  Actimmediatelytostopthedepletion,aswellastheforcedandordered displacementofindividualsandcommunitiesfromtheirhomelands,under thethreatofarms.

c)   Workforalongtermstrategyaimedatputtinganendtothephenomenaof

cruelviolenceandindiscriminatemurder,aswellastheejectionofindividualsand peoplesfromthe MiddleEast. Thelong-standingandhistoric fabricofpeaceful communal livingbetweenthevarioussocialcomponentsoftheMiddleEastisfast eroding.  Itdesperatelyneeds tobehalted.

 

  1.  WegrabthisopportunitytourgetheEvangelicalandProtestantchurchesall over  the  world,as  wellas  their  social  and  humanitarian  organizations,  to exercise  the  maximum  pressure,  moral  and  otherwise,  and  to  tap  all  the resourcesattheirdisposal,inordertoensurethatthemoralvaluesandhuman principlesoftheirsocietiesandcountriesprevailoverpoliticalandtemporal interests.   Webelievethatyou,ourpartners,areableto,andshould,engage yourselvesinthisrespect.  Thisisespeciallyimportantwithregardtohalting theflowoffinancesandarmstothe »takfiri »andradicalgroups.  Weurgeyou toinfluencethesegovernments inordertoputpressureonthe internationalandregionalpowersthatsupporttheseradicals.

 

1O.Second:   Awell-thought  outstrategy  needsto  beputinplaceinorder  to support  Christian  presence  in  the  East,  as  well  as  the  presence  of  other moderate  components   in  the   region.     This   is  necessary   so  that  these communitiesmaycontinuetobeagentsofspreadingthecultureoflove,peace

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

andhumanrights,aswellasintellectual,educationalandreligiouspluralism. Thishasbeen,andmustcontinuetobe,achievedthroughthestrengtheningof educationalandsocialinstitutionsthathave, andcontinuetocontribute vigorouslyto  therejection  of  radicalism  and  violence,  as  well  as reinforcementofthevaluesofjustice,peace,andrespectfulacceptanceforthe differentother.

 

  1. Third:    Humanitarian  aid  to  victims  of  theongoing  violence  is  urgently needed.   Weurgeour  partnerstoofferfoodandwatersupplies,  aswellas medicalandotherformsofassistance,tothewarvictims,andtosupportthose who  have  been  forcefully  displaced  in  their  own  homeland,  or  become refugeesinneighboringcountries,sotheymaysafelyreturn  totheirtowns,

villagesandchurches.3

 

  1. Divinelove,incarnateonthecross,causesinus deepsadnessandmovesusto prayer.   Itis thissamelovethaturgesustosendthisappeal,andtoworkon behalfofthosewhohavebeentortured,kidnappedandrenderedhomeless,as wellasforthefamilies.ofthosewhowerekilledormurdered  intheabsurd warsinIraq,Syria,Lebanonandothercountriesofourregion.  Wemustwork togethertoheal thewoundsandtopreservewhatisleftoftheChristian communityinthoselands.   We alsomustworktowardsstrengtheningour sustainable  joint  communal  livingwith  our  Muslim  brothersand  sisters  in spiteofthewidening confessionalconflictsand theever-growingcycleof senselessviolence.

 

13.  Our  hope  isthatyouactswiftly  beforeitistoolate.   Youare  indeedour partnersin faith,andpartnershipin Christianityisbasedonsolidarityand fellowship,andonsupportingeachotherfaithfullyandsincerely,forthesake ofacommonChristianwitness,andinobediencetothecommandmentsofour LordJesusChrist.

 

Beirut,Lebanon

29August,2014

 

 

 

  1. Dr.SalimSahiouny,President Supreme  CounciloftheEvangelical Community inSyriaandLebanon

 

Rev.SamuelHanna,VicePresident SupremeCounciloftheEvangelical Community  inSyriaandLebanon

 

 

Rev.MegrditchKaragoezian,GeneralSec. SupremeCounciloftheEvangelical Community  inSyriaandLebanon President,UnionofArmenian  Evangelical ChurchesintheNearEast

 

Rev.Dr.HabibBadr,SeniorPastor

NationalEvangelicalChurchofBeirut

 

 

 

 

3Toinquireaboutwaysofsupport,kindlycontacttheSupremeCouncilattheaddressbelow

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rev.CharlesCosta, Exec.Comm.member

Pastor,BaptistEvangelicalChurch  ofRasBeirut

 

Rev.Imad  Zoorob, Exec.Comm.member

Pastor,AllSaintsEpiscopalChurch,Beirut

 

  1. SamiDagher, Exec.Comm.Member

Vicepresident,EvangelicalChristian

AllianceChurch  in SyriaandLebanon

 

Rev.SallmSabounji,Pastor

Exec.Comm. Member

SyriacEvangelicalChurch  ofLebanon

 

Rev.AndrewSalameh,DistrictSuperintendent

Nazarean  EvangelicalChurcb  of Lebanon

 

Rev.EdwardAwabdeh

EvangelicalChristian  AllianceChurch lnSyriaandLebanon

 

Brother  FuadAlMasri,President

NationalEvangelicalChurcb  ofBludan,Syria

 

  1. TonyManasseh,StatedClerk

Friends(Quakers)  Community,Lebanon

 

  1. JeanDagher

Exec.Comm.member,FinanceSecretary Supreme  CounciloftheEvang.Community lnSyriaandLebanon

 

  1. BasemShab

Excc.Comm.member

RepresentativeoftheEvangelicalCommunity

McmberoftheLebaneseParliament

 

  1. Jonas  Weiss-Lange,Pastor

German  SpeakingEvangelicalChurch  inBeirut

 

  1. ElieHaddad,President

ArabBaptistTheologicalSeminary, Mt.Lebanon

 

  1. Dr.Paul  Haidostian,President

Haigazian  University,Beirut

 

 

 

 

 

 

  1. FadiDagher,GeneralSecretary NationalEvangelicalPresbyterian SynodofSyriaandLebanon

 

  1. Said(Joy)Mallouh,President

AssemblyoftheChurch  ofGod

lnSyriaandLebanon

 

  1. LevonMaksoudian, Exec.Comm.member

President,SeventhDayAdventist

Church,Lebanon

 

Rev.Joseph  Kazzi,President EvangelicalBaptistConventionin Lebanon

 

Rev.DaasHaddad,President

EvangelicalBaptistUnionofSyria

 

Rev.JosephNajem,President

FreeEvangelicalChurchinSyriaand

Lebanon

 

BrotherEliasSaqr,GeneralSecretary

Brethren  EvangelicalChurch  of Lebanon

 

Rev.JosephKassab,President

LebaneseEvangelicalSociety

 

Judge  FawziDagher

Exec.Comm.member

LegalConsultantoftheSupreme  Council

OftheEvang.Community  inLebanon

 

  1. NabilCosta,GeneralSecretary TheLeagueofEvangelicalSchools InLebanon

 

  1. PierreLacoste,Pastor

FrenchSpeakingEvang.Church  inBeirut

 

  1. LeifHongisto,President

MiddleEast(Adventist)University, Mt.Lebanon

 

  1. GeorgeSabra,President

NearEastSchoolofTheology,Beirut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

 

 

  • P.O.Box7011065-Antelias,Lebanon-Phone:041525036-7-Fax:041405490-Cel.:031618990-814272 e-mail:  suprcoun@minero.net   

La vie en jaune (méditation du Psaume 71)

1SEIGNEUR, je t’ai pris pour refuge ;
que jamais plus je ne sois humilié !
2
Tu vas me délivrer, me libérer, dans ta justice.
Tends l’oreille vers moi, sauvemoi.
3Sois le rocher où je m’abrite,
où j’ai accès à tout instant :
tu as décidé de me sauver.
Oui, tu es mon roc, ma forteresse.
4Mon Dieu, délivre-moi des mains du méchant,
de la poigne des criminels et des violents.
5Tu es mon espérance, Seigneur DIEU,
ma sécurité dès ma jeunesse.
6Je m’appuie sur toi depuis ma naissance,
tu m’as séparé du ventre maternel.
A toi sans cesse va ma louange !
7Pour beaucoup, je tenais du prodige ;
tu étais mon refuge fortifié.
8Je n’avais que ta louange à la bouche,
que ta splendeur, au long des jours.
9Ne me rejette pas, maintenant que je suis vieux ;
quand mes forces déclinent, ne m’abandonne pas.
10Car mes ennemis parlent de moi,
ceux qui me surveillent se sont entendus.
11Ils disent : « Dieu l’a abandonné ;
traquez-le, attrapez-le,
personne n’ira le délivrer ! »
12Dieu, ne t’éloigne pas de moi,
mon Dieu, viens vite à mon aide !
13Qu’ils aillent se perdre dans la honte,
ceux qui s’en prennent à ma vie !
Qu’ils se couvrent de déshonneur et d’infamie,
ceux qui cherchent mon malheur !
14Pour moi, je ne cesse pas d’espérer
et je persiste à chanter tes louanges.
15J’ai tous les jours à la bouche les récits
de ta justice et de ton salut,
et je n’en connais pas le nombre.
16J’ai part aux prouesses du Seigneur DIEU ;
de toi seul j’évoque la justice.
17Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
et jusqu’ici, j’ai proclamé tes merveilles.
18Malgré ma vieillesse et mes cheveux blancs,
ne m’abandonne pas, Dieu :
que je puisse proclamer les œuvres de ton bras à cette génération,
ta vaillance à tous ceux qui viendront.
19Si haute est ta justice, Dieu !
Toi qui as fait de grandes choses,
Dieu, qui est comme toi ?
20Toi qui nous as tant fait voir
de détresses et de malheurs,
tu vas à nouveau nous laisser vivre.
Tu vas à nouveau m’élever
hors des abîmes de la terre.
21Tu rehausseras ma dignité,
et à nouveau tu me réconforteras.
22Alors, je m’accompagnerai de la harpe
pour te célébrer, mon Dieu, et ta fidélité ;
sur la lyre, je jouerai pour toi,
Saint d’Israël !
23Je jouerai pour toi,
mes lèvres chanteront de joie,
car tu as racheté ma vie.
24Et ma langue, tous les jours,
redira ta justice,
car c’est la honte et l’infamie
pour ceux qui cherchaient mon malheur.


 

Ce psaume tient en son espace de prière deux grandes vérités. La première en jaune, se détecte au travers de mots tels que salut, présence, délivrance, fidélité ; la seconde, en bleu, dans les mots ou les idées de justice et de rétribution. Le verset 15 exprime cette dualité : « J’ai tous les jours à la bouche les récits de ta justice et de ton salut ». A la lecture de ces 24 versets, j’ai le sentiment que la balance penche du côté de la bienveillance et de la grâce.

Islam et salut

On parle souvent de particularité biblique mais sans jamais évoquer la théologie des autres religions. Or, une particularité se définit toujours en rapport à une norme. La religion juive et l’Islam se construisent sur un fondement juridique. Torah et sharia (le chemin) mènent à la connaissance de la volonté de Dieu. En Islam, on a davantage besoin de guidance et de soumission (islam) que de salut. Ces deux monothéismes du livre constituent des orthopraxies (des religions de la juste pratique). C’est précisément ce qui fait le pouvoir d’attraction actuel de l’Islam sur les jeunes. Ce qu’il faut croire se dit en deux lignes et sans cérémonie publique (la shahada : « pas d’autre Dieu que Dieu et Muhammad est son prophète ») ; ce qu’il faut faire est explicite : la loi islamique définit les comportements de la vie quotidienne avec une précision très sécurisante pour les jeunes en perte de confiance dans l’avenir. Et il faut reconnaître qu’elle ne porte pas que de mauvais fruits ! La vie devient ainsi une sorte de grand livre comptable de toutes nos actions. Le musulman à la fin de sa vie comparaît devant Dieu : Celui dont la balance est lourde aura une vie agréable ; celui dont la balance est légère, sa mère est un abîme très profond »(Q 101 :6-9). S’il tient son livre de vie de la main droite, il ira au jardin des délices, s’il le tient de la main gauche, il ira en enfer.

Le salut biblique renvoie à une réalité très différente. Il ne donne pas dans le registre de la justice légale et de la pratique religieuse, mais invite en premier lieu à une relation. Telle est sa particularité. Une relation se tisse au moyen de fils nombreux. Elle est complexe, unique, fragile et éternelle à la fois. Elle est pratique et connaît ses devoirs, certes, mais s’enracine dans la vie intérieure et spirituelle. Il y a bien un livre de vie dans la Bible, mais c’est Dieu qui le tient, non pas l’homme (Ps 56.8 ; Ap 3.5). Et ce Dieu décide de devenir amnésique de nos fautes à cause de Jésus-Christ. Devant Dieu, nous comparaîtrons les mains dans les poches avec un cœur reconnaissant pour tous les mots écrits en jaune dans ce psaume et ceux plus réjouissants encore prononcés par le Christ dans les évangiles. Le salut n’empêche pas la soumission, mais il l’obtient par amour, jamais par crainte.

Le vieillard, type du croyant (v.9 et 18)

Dans ce psaume, le vieillard est une image de nous-même. Au terme de son parcours, il sait ce dont il a besoin. Cet essentiel vital, c’est la présence de Dieu. Que Dieu soit juge et qu’il punisse les méchants ne saura jamais remplir sa vie. Le vieil homme, conscient de sa faiblesse, alors que les amis disparaissent, que la famille a trop à faire pour rendre une visite, tend les mains vers Dieu, non pour quémander une place au soleil dans le jardin des délices, mais pour implorer la visite du Seigneur libérateur (v.9, 12, 18, 21). Il voit sa vie en jaune !

A ma tante Lucie

Dans mes yeux d’enfant, « Tata Lucie » a toujours été âgée. Elle passait de longues heures à dormir sur son fauteuil voltaire dans l’attente d’une visite. Quand elle ne dormait pas, elle fredonnait des airs inconnus ou nous manifestait sa joie de nous avoir près d’elle. La visite la remplissait de joie et l’attente d’espérance. D’une façon ou d’une autre, sa vie était remplie des choses qui sont chantées dans ce psaume. Sans doute, quand nous manquions à nos devoirs, Dieu la visitait secrètement. Ce psaume nous dit (et tante Lucie avec lui), que nous vieillirons comme nous avons vécu, dans la solitude d’une vie centrée sur soi ou dans la joie de la rencontre et de l’attente du Dieu sauveur. Vieux angoissés, nécrosés ou croyants légers et reconnaissants, à nous de choisir !