Appel urgent du Conseil Suprême du protestantisme Syro-Libanais (29 août 2014)

De la part du Conseil Suprême de la Communauté Évangélique en Syrie et au Liban, à toutes les Eglises et Organisations évangéliques et protestantes de par le monde.

  1. En cet instant critique de notre histoire, nous, les dirigeants des Eglises et organisations Evangéliques et protestantes membres du Conseil Suprême de la Communauté Evangélique en Syrie et au Liban, nous sommes réunis afin de réfléchir sur la situation actuelle et sur les évènements tragiques que traverse notre peuple en Iraq, Syrie et au Liban. Nous sommes très préoccupés par la grande souffrance humaine et par les difficultés politiques qu’affronte notre peuple dans ces pays. Cette détérioration de la situation nous préoccupe profondément et nous avons été très alertés et choqués par les horribles faits de violence qui ont frappé des civils et des communautés entières, particulièrement chrétiennes.
  2. Nous vous écrivons aussi en solidarité avec les différents appels et déclarations qui ont été lancés par les dirigeants de nos Eglises sœurs que sont les Eglises d’Orient, de même que par certains groupes islamiques, concernant la récente aggravation des évènements en Iraq, et particulièrement le déplacement forcé et l’assassinat d’individus et de groupes par le soi-disant Etat Islamique en Iraq et Syrie (ISIS), des meurtres qui menacent de devenir un véritable génocide.
  3. Nous sommes également préoccupés par les conséquences catastrophiques du conflit sanglant qui afflige la Syrie depuis maintenant trois ans. Nous sommes horrifiés par la mort, la destruction et le déplacement forcé, qui ravagent de vastes secteurs de la société et de la population Syrienne, y compris chrétienne, dans toutes les régions du pays.
  4. Nous n’oublions pas non plus les récentes recrudescences de violence et l’inquiétante détérioration de la sécurité qui ont lieu au Liban ; incidents qui ont fait de nombreuses victimes. Le plus grave est le violent conflit actuel dans la ville d’Ersal (au Nord-Est du pays). Sans parler des graves conséquences de l’énorme afflux de réfugiés Syriens et Iraquiens, et de la menace d’attaques pesant sur les Eglises de certaines régions.
  5. Considérant toutes ces choses, nous lançons cet appel urgent pour vous informer que les faits ci-dessus, parmi d’autres, menacent l’existence même des minorités du Moyen Orient ainsi que les majorités musulmanes modérées, et sont un danger réel.
  6. Pour nous, c’est un temps rempli de crainte et d’effroi ! Aussi lançons-nous l’annonce d’un « état d’urgence » pour que soit préservé ce qui reste de la présence chrétienne et non-chrétienne modérée, en Orient et pour empêcher sa complète disparition.
  7. La question de la présence chrétienne au Moyen Orient a dépassé le stade d’un appel pour l’égalité des droits et pour la protection contre la persécution. C’est devenu un cri d’alarme avant que d’autres évènements encore ne causent l’élimination de la présence chrétienne au Moyen Orient.
  8. De ce fait, conscients des dangers de la crise actuelle, et touchés de compassion pour les souffrances et tragédies qu’affrontent nos peuples, nous invoquons toute la communauté des Eglises Evangéliques et protestantes du monde, nos partenaires dans le ministère, de même que leurs organisations sociales et humanitaires, à agir dès que possible pour :

Premièrement :
Faire pression sur les gouvernements et décideurs de vos pays afin,

a)      Qu’ils suscitent une prise de conscience de tous concernant les dangers que représente cette situation.

b)      Qu’ils agissent immédiatement pour stopper les déplacements forcés sous la menace des armes, des individus et communautés hors de leurs terres d’habitation.

c)       Qu’ils œuvrent à une stratégie à long terme pour mettre fin au phénomène de violence et  de meurtres aveugles, et à celui des expulsions, hors du Moyen orient, des individus et populations. On constate la rapide érosion du tissu historique d’une longue tradition de vivre ensemble paisible entre les différentes composantes de la société du Moyen-Orient. Elle doit être stoppée de toute urgence.

  1. Nous saisissons cette opportunité pour pousser les Eglises Evangéliques et Protestantes de par le monde, de même que leurs organisations sociales et humanitaires, à exercer une pression maximum, morale et autre, et de recourir à toutes les ressources à leur disposition, pour que les valeurs morales et les principes humains de leurs sociétés et pays prévalent sur les intérêts politiques et matériels. Nous croyons que vous, nos partenaires, pouvez, et devez vous engager dans ce sens. C’est particulièrement important en ce qui concerne l’arrêt de la fourniture de moyens financiers et d’armes aux groupes « takfiri » et radicaux. Nous vous exhortons à influencer les gouvernements afin qu’ils fassent pression sur les puissances internationales et régionales qui soutiennent ces radicaux.

Deuxièmement :

10. Une stratégie extérieure bien réfléchie doit être mise en place pour soutenir une présence chrétienne en Orient, ainsi qu’une présence des autres composantes modérées de la région. C’est une nécessité afin que ces communautés puissent continuer à être des acteurs dans la diffusion de la culture d’amour, de paix et de droits de l’homme, et aussi du pluralisme intellectuel, éducatif et religieux. C’est ce qui a été, et doit continuer à être, accompli à travers le renforcement des institutions sociales et éducatives qui ont contribué, et contribuent encore vigoureusement, au rejet du radicalisme et de la violence, de même qu’au renforcement des valeurs de justice, de paix et d’acceptation respectueuse de ceux qui sont différents.

Troisièmement :

11. On a besoin d’urgence d’une aide humanitaire pour les victimes des violences en cours. Nous exhortons nos partenaires à donner des provisions d’eau et de nourriture, de même que de l’assistance médicale et autre, pour les victimes de la guerre, pour ceux qui ont été déplacés de force du pays où ils habitaient, et pour ceux qui sont devenus des réfugiés dans des pays voisins, de sorte qu’ils puissent retourner dans leurs villes, villages et églises, sains et saufs.

12. L’amour divin, incarné sur la croix, suscite en nous une profonde tristesse et nous pousse à prier. C’est ce même amour qui nous pousse à vous envoyer cet appel, et à œuvrer pour ceux qui ont été torturés, kidnappés et privés de leur domicile, pour les familles de ceux qui ont été tués ou assassinés dans les guerres absurdes qui ensanglantent l’Iraq, la Syrie, le Liban et les autres pays de la région. Nous devons œuvrer ensemble pour soigner les plaies et protéger ce qui reste de la communauté chrétienne dans ces terres. Nous devons également œuvrer pour fortifier notre lien vital d’une vie commune avec nos frères et sœurs musulmans malgré les conflits confessionnels qui se répandent et le cycle de violence insensé qui s’accroit sans cesse.

13. Nous espérons que vous agirez rapidement avant qu’il ne soit trop tard. Vous êtes vraiment nos partenaires de foi, et le partenariat en chrétienté est basé sur la solidarité et l’amitié, sur le fait de se soutenir les uns les autres fidèlement et sincèrement, et ce pour un témoignage chrétien commun, en obéissance aux commandements de notre Seigneur Jésus-Christ

Beyrouth, Liban, 29 août 2014

Lien sur l’appel en anglais (PDF)

Print Friendly, PDF & Email

A propos Pierre Lacoste

Pasteur de l'Eglise Protestante Française de Beyrouth depuis juillet 2013
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*