Merci d'être là !

A vous...

---

et à Lui...

En guise de méditation, j'ai choisi de vous dire : "Merci". Merci d'être là à mes côtés. Je ne conçois pas ces méditations du lundi comme un texte jeté sur la toile et "Débrouille-toi avec !". A chaque fois que je clique sur "envoyer", c'est une main que je vous tends, c'est mon cœur que je vous ouvre. Parce que je ne peux plus lire la Bible pour moi seul. La parole est partage ou bien elle n'est pas. Elle est donnée pour le rapprochement des gens autour de ce Dieu d'amour, mystérieux et proche qui se donne à Noël dans la personne de l'enfant Jésus. Vous savoir compagnons de lecture abolit la distance. Mon Orient et votre Occident se décentrent et nous voici soudain en présence du Seigneur. Vous disant : "Merci d'être là", je ne peux m'empêcher de vous inviter à la prière...

---

Merci d'être là mon Seigneur et mon Dieu ! Chaque jour tu me fais la grâce d'une visite. 

Oh ! je sais depuis longtemps que tu existes, que tu es Créateur et Sauveur, mais ces vérités ont rarement l'effet qu'elles devraient...

Ma vie s'écoule dans une étrange ressemblance avec celles de ceux qui n'ont pas d'espérance. Je me lève, je mange, je bois, je ris, je m'inquiète, je m'agite, je fatigue, je me couche, et la journée est passée, comme une vie, sans même que le temps ait été pris pour faire silence, pour te chercher, pour t'accueillir et te célébrer.

Pourtant, tu veillais sur mon sommeil jusqu'au matin. Au réveil, tu dresses chaque jour devant moi une table où je me réjouis des biens de l'existence ;  tu remplis mon cœur de joie par l'amour de la femme que tu m'as donné, la beauté de mes enfants et la fidélité de mes amis. Tu animes mes projets et éponge mes échecs ; tu es là sans que j'y songe...

Mais jamais je n'ai eu si vive conscience de ta présence qu'en lisant l'Ecriture. Au détour d'un mot, tu chuchotes à mon oreille ; au creux d'une interrogation tu ouvres une piste qui relance ma course ; dans l'obscurité d'un récit qui me paraît indigne de toi, tu m'invites à la patience. Dans la lumière de cette parole tu te donnes sans partage, pour le partage, comme personne ne s'est donné.

Et comme une grâce en cache toujours une autre. tu nous donnes la joie de méditer ensemble. Ta parole est  comme le pain, comme une bière entre amis. Elle nourrit, elle rapproche, elle fait vivre. Mon Seigneur et mon Dieu, merci d'être là !

Pierre

Ps. Les méditations reprendront en janvier ! D'ici là belles réjouissances pour tous !